It’s a Long way to Cathay, Where the Emperor Is the “Sun of the Sky” Cover Image

It’s a Long way to Cathay, Where the Emperor Is the “Sun of the Sky”
It’s a Long way to Cathay, Where the Emperor Is the “Sun of the Sky”

Author(s): Mihaela Irimia
Subject(s): Literary Texts
Published by: Editura Alfa
Keywords: literature; barbarism; distance; Milescu

Summary/Abstract: Une conception généralement acceptée au XVIII-e siècle a été celle d’identifier les pays sous développés dans l’Est de L’Europe. Autrement dit, la distance crée l’idée de barbarie. L’Est est suffisamment confortable, parce qu’il crée l’impression de supériorité de ceux de l’Ouest. De point de vue économique il était tonique et de point de vue religieux il était nécessaire – une place idéale pour des missionnaires et pour des émissaires. Un boyard roumain, né en 1636 (lorsqu’on créait le Collège Harvard), Le Connétable Milescu, éduqué à Constantinople, où il a eu des professeurs formés à Padove, Venise et Rome, a reçu une éducation distinguée, ce que lui a permis d’atteindre une position hiérarchique distincte, le point culminant étant la position que lui a offert le tsar de la Russie, après avoir d’autres hautes dignités aux Cours de l’Occident. Ayant un père d’origine grecque, Milescu semble être un messager de l’orthodoxie grecque et il a été envoyé par le tsar en missions diplomatiques subtiles en tant qu'émissaire de la Russie en Asie. Sa mission a commencé à 3 mai 1675. L'auteur de cette étude pose beaucoup de questions: Milescu, a-t-il été moldave ou roumain, moldave ou russe, at- il appartenu à l’Occident ou a-t-il été est-européen? A-t-il été un érudit et un homme de lettre ou un représentant du régime administratif-politique? A-t-il été un voyageur ou un ambassadeur, un commerçant habile ou un diplomate à l’aire mercantile pour dérouter l’adversaire? A-t-il sert la croyance religieuse ou a-t-il été un globe-trotter attentif au spécifique des moeurs, des religions, du folklore? Quoiqu’il aurait représenté, il a joué son rôle avec élégance et avec intelligence, laissant des notes et des impressions de voyage. En 1919, le livre de John F. Baddeley, Russia, Mongolia, China (‘Russie, Mongolie, Chine’) a placé Jurnalul călătoriei mele în China (‘Le journal du mon voyage en Chine’), écrit par Milescu, dans le circuit occidental que cette oeuvre le méritait depuis longtemps.

  • Issue Year: II/2006
  • Issue No: 2 (03)
  • Page Range: 199-212
  • Page Count: 14
  • Language: English