• Price 2.50 €

„Oraşele noi” din Basarabia
"New Towns" from Bessarabia

Author(s): Mariana Şlapac
Subject(s): History
Published by: Editura Academiei Române
Keywords: ville; Bessarabie; urbanisation; typologie urbaine; town; Republic of Moldavia; Ismail; Bolgrad; Cahul

Summary/Abstract: On sait que „les nouvelles villes” apparaissent comme suite des actions urbanistiques des pouvoirs centrales qui promeuvent une stratégie de type officiel. Il est possible avoir aussi lieu l’export d’urbanisation par l’intermédiaire des colonisateurs – les porteurs d’information urbanistique du lieu de naissance. Á tous les deux cas le procès de „matérialisation” du habitat reste à l’attention des fondateurs, mais les localités peuvent obtenir rarement l’ouverture vers les rivières, les zones portuaires ou les espaces verts. Il faut remarquer qu’au XIX-ème siècle les manifestations de l’urbanisme de „planche à dessin” sont fréquentes à toute l’Europe, mais le phénomène „des nouvelles villes” prend un grand ampleur. L’Empire Russe perpétue ce type d’habitat sur un territoire très étendu, particulièrement dans les provinces périphériques. À la Bessarabie „les nouvelles villes” sont crées après les principes du classicisme russe. Beaucoup de bâtiments d’intérêt commun et d’habiter, alignés aux lignes rouges des quartiers, imitent les modèles étalon inclus aux albums aux projets exemplaires élaborés d’une manière centralisée. Les exemples les plus illustratifs de „nouvelles villes” entre Prut et Nistru sont les localités Ismail, Cahul et Bolgrade. La première et la deuxième se doivent au pouvoir central, mais la dernière aux colonisateurs bulgares. Toutes se caractérisent par des organisations préconçues, des axes de composition majeure et des structures géométriques de détail. On organise „les nouvelles villes” selon des plans préetablits, de type „hippodamique”, d’une maximum rigueur, indifféremment de configuration du relief. Deux artères principales de circulation qui s’entrecroisent au centre dominent la trame de la rue. On dirige aussi l’emplacement des bâtiments d’habiter et la typologie du lotissement. Les accents urbanistiques majeurs sont les édifices d’importance citadine situées aux lieus les plus prestigieux des places complétées, périmètral aux autres constructions de dimensions plus petites. Les iles d’habiter sont très uniformes en représentant des „modules” de forme carrée ou rectangulaire.

  • Issue Year: XVI/2008
  • Issue No: 1+2
  • Page Range: 203-213
  • Page Count: 11
  • Language: Romanian